Drivers of Poverty among Rural Women in Nigeria: Implication for Poverty Alleviation and Rural Development

Authors

  • Ridwan Mukaila University of Nigeria, Nsukka
  • Abraham Falola
  • Shehu-Usman Oladipo Akanbi
  • Kazeem Oriyomi Aboaba
  • Angela Ebere Obetta

Abstract

Extreme poverty is highly concentrated among rural women in developing countries as they are most vulnerable. High poverty undermines rural women’s productivity and lowers their purchasing power thereby denying them access to quality education, health care, and basic needs. Despite this, most previous poverty studies, especially in Nigeria, did not focus on women. This study, therefore, assessed the poverty status of rural women in Nigeria and identified the factors responsible for their poverty status. Multistage sampling technique was used to select 450 rural women. Primary data, collected with the use of a structured questionnaire and interview schedule, was analysed with descriptive statistics, Foster-Greer-Thorbecke and logistics regression. The result revealed that rural women were less educated, had an average age of 47 years and 85.8% of them were married with an average household size of seven persons. They were mostly involved in agricultural activities and had an average income of N22,561 (USD 57.17) monthly. This study further revealed that poverty was pervasive among the rural women in Nigeria. The incidence, depth, and severity of poverty among rural women were 0.6911, 0.1265 and 0.0374, respectively. The factors contributing to the high poverty rate among rural women are age, household size, and cropping system: While education, access to credit facilities, farm size, marital status, and agricultural extension contacts were the inhibiting factors. The study recommends the provision of credit facilities, access to extension services, birth control measures, and intensification of education as a means of alleviating poverty among the rural women.


Keywords: driving factors, Foster-Greer-Thorbecke, Nigeria, poverty indices, rural women

------------------------------------------------------------------ 

Moteurs de pauvreté chez les femmes rurales au Nigeria : implications pour la réduction de la pauvreté et le développement rural

L'extrême pauvreté est fortement concentrée parmi les femmes rurales des pays en développement car elles sont les plus vulnérables. Une pauvreté élevée sape la productivité des femmes rurales et réduit leur pouvoir d'achat, les privant ainsi d'un accès à une éducation de qualité, aux soins de santé et aux besoins de base. Malgré cela, la plupart des études précédentes sur la pauvreté, en particulier au Nigeria, ne se sont pas concentrées sur les femmes. Cette étude a donc évalué le statut de pauvreté des femmes rurales au Nigeria et identifié les facteurs responsables de leur statut de pauvreté. La technique d'échantillonnage à plusieurs degrés a été utilisée pour sélectionner 450 femmes rurales. Les données primaires, recueillies à l'aide d'un questionnaire structuré et d'un calendrier d'entretiens, ont été analysées à l'aide de statistiques descriptives, de Foster-Greer-Thorbecke et d'une régression logistique. Le résultat a révélé que les femmes rurales étaient moins instruites, qu’elles avaient un âge moyen de 47 ans et que 85,8% d'entre elles étaient mariées au sein d’un ménage d’une taille moyenne de sept personnes. Elles étaient principalement impliquées dans des activités agricoles et avaient un revenu moyen de 22 561 N (57,17 USD) par mois. Cette étude a en outre révélé que la pauvreté était omniprésente parmi les femmes rurales au Nigeria. L'incidence, la profondeur et la gravité de la pauvreté chez les femmes rurales étaient respectivement de 0,6911, 0,1265 et 0,0374. Les facteurs contribuant au taux de pauvreté élevé chez les femmes rurales sont l'âge, la taille du ménage et le système de culture : alors que l'éducation, l'accès aux facilités de crédit, la taille de l'exploitation, l'état matrimonial et les contacts avec la vulgarisation agricole étaient les facteurs inhibiteurs. L'étude recommande la fourniture de facilités de crédit, l'accès aux services de vulgarisation, des mesures de contrôle des naissances et l'intensification de l'éducation comme moyens de réduire la pauvreté chez les femmes rurales.


Mots clés : facteurs déterminants, Foster-Greer-Thorbecke, Nigéria, indices de pauvreté, femmes rurales

Author Biographies

Abraham Falola

Department of Agricultural Economics and Farm Management, University of Ilorin, Ilorin Kwara state, Nigeria.

Shehu-Usman Oladipo Akanbi

Department of Agricultural Economics and Farm Management, University of Ilorin, Ilorin Kwara state, Nigeria.

Kazeem Oriyomi Aboaba

Department of Agricultural Economics and Farm Management, Federal University of Agriculture, Abeokuta, Ogun State Nigeria

Angela Ebere Obetta

Department of Agricultural Economics, University of Nigeria, Nsukka, Enugu State, Nigeria

Downloads

Published

2022-04-20

Issue

Section

Case Studies