“We Didn’t Move Here to Move to Aspen”: Community Making and Community Development in an Emerging Rural Amenity Destination

Jessica Dawn Ulrich-Schad

Abstract


Residents of high amenity rural areas in the U.S. are grappling with the community-level impacts of their small towns increasingly becoming destinations for in-migrants, seasonal residents, and tourists. This case study of an emerging destination uses alterity theory to examine how amenity migration affects residents’ community making and subsequently their community development efforts. Residents tend to see their community as divided into two social groups based upon opposed stances towards development; one resistant to any form of change and the other open. The ‘Keepers’ are seen as stuck in their ways and closed to any form of development while the ‘Changers’ are perceived as trying to change too much and turn the community into a more established amenity destination—like Aspen—through various local development projects. In-depth interviews with residents and observations in one amenity destination show how two groups exist and differ along key social and demographic dimensions, but how residents’ interests in community development are more intertwined than they assume. The negative perceptions that residents have of each other, however, have real consequences for the town because it fosters misunderstandings, prevents cooperation, and inhibits the building of social capital which prevents integrated community development efforts. Specifically, it creates the reality and perception that various development projects do not have everyone’s support or input and it has prevented some efforts from occurring at all. This research provides rural sociologists and community developers with a more nuanced understanding of how the growing trend of amenity migration can shape residents’ daily interactions as well as overarching community development efforts.

Keywords: amenity migration, community making, rural community development

------------------------------------------------------------------

Titre: "Nous n'avons pas emménagé ici pour déménager à Aspen: la construction et le développement communautaire à des fins d'émergence de commodité rurale

Résumé

Les résidents de grands espaces de commodités rurales aux États-Unis sont aux prises avec les impacts au niveau communautaire de leurs petites villes qui deviennent de plus en plus des destinations pour les immigrants, les résidents saisonniers et les touristes. Cette étude de cas d'une destination émergente utilise la théorie de l'altérité pour examiner comment la migration de l'altérité affecte la communauté des résidents dans la création et ultérieurement dans leur effort de développement communautaire. Les résidents ont tendance à voir leur communauté divisée en deux groupes sociaux basés sur des positions opposées face au développement; un résistant étant opposé à n'importe quelle forme de changement tandis que l'autre etant ouvert. Les 'Gardiens' sont vus comme attachés à leurs habitudes et opposés à n'importe quelle forme de développement tandis que les 'Partisans du Changement' sont perçus comme essayant de trop changer et de retourner la communauté en une destination de commodités mieux établie—comme Aspen—à travers de nombreux projets de développement locaux. Des entrevues approfondies avec des résidents et des observations dans une destination de commodités montrent dans quelle mesure deux groupes existent et diffèrent à l'intérieur de dimensions sociales clés et démographiques, mais comment les intérêts des résidents dans un développement communautaire sont plus entrelacés qu'ils ne l'assument. Toutefois, les perceptions négatives que les résidents se témoignent, ont de réelles conséquences sur la ville car cela augmente les mésinterprétations, empêche la coopération et bloque la construction du capital social ce qui empêche les efforts de développement intégré communautaire. En particulier, cela crée la réalité et la perception que de nombreux projets de développement n'ont pas le support de tout le monde ou leur contribution et cela a empêché ces efforts d'aboutir. Cette étude fournit aux sociologistes ruraux et aux promoteurs ruraux une compréhension plus nuancée de la manière dont la tendance à la croissance de la migration des commodités peut modifier les interactions quotidiennes des résidents ainsi que les efforts généraux de développement communautaire.

Full Text:

PDF


The Journal of Rural and Community Development is supported by SSHRC.

SSHRC Logo